Synthetic Cannabinoids: Epidemiology, Pharmacodynamics, and Clinical Implications

Au début des années 2000, les CS sont devenus populaires pour la « défonce légale » sous des appellations commerciales comme « Spice » ou « K2 », partiellement en raison de leur capacité à ne pas être détecté par les tests de dépistage des cannabinoïdes standards. Les études in-vitro et in-vivo sur l’animal montrent que les effets pharmacologiques des CS sont 2 à 100 fois plus puissant que le THC, y compris les effets analgésiques, anticonvulsifs, perte de poids, antiinflammatoires, et bloquant la croissance des cancers. Les CS produisent des effets physiologiques et psychoactifs similaires à ceux du THC, mais avec une intensité plus importante, entrainant des urgences médicales et psychiatriques. Les effets indésirables chez l’homme incluent des nausées et vomissements, essoufflements ou ralentissement de la respiration, hypertension, tachycardie, douleurs thoraciques, contractions musculaires, insuffisance rénale aigue, anxiété, agitation, psychose, idées suicidaires et déficience cognitive. Les effets à long terme ou résiduels ne sont pas connus.

Auteurs : Marisol S. Castaneto, David A. Gorelick, Nathalie A. Desrosiers, Rebecca L. Hartman, Sandrine Pirard, et Marilyn A. Huestis
Date de publication : 2014
Format : 61 pages
Revue : Drug Alcohol Depend. 2014 November 1 ; 0 : 12–41

Disponible librement sur le site de la bibliothèque nationale de médecine des États-Unis National au lien suivant :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4253059/

03 83 96 07 68 - contact@grandestaddictions.org

Abonnez-vous à la newsletter

Retrouvez-nous sur :